Grille du samedi 3 janvier 2015

Niveau 11

Télécharger
Grille du jour.pdf
Document Adobe Acrobat 90.7 KB

Un peu moins facile.

Télécharger
Solution pas à pas de la grille du jour.
Document Adobe Acrobat 316.1 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 13
  • #1

    Robert (samedi, 03 janvier 2015 08:53)

    Une solution avec deux RG/RV successifs :
    - Départ de paire de 6 du bloc 2, la couleur bleu sur L2C6 est la bonne couleur avec 4 placements, la rouge aboutissant à une contradiction.
    - Départ sur la paire de 7 du bloc 8, la couleur bleu sur L7C6 couvre la grille, tandis que la rouge conduit à une contradiction.

  • #2

    JC (samedi, 03 janvier 2015 10:16)

    A noter parmi les techniques de base : 4C38-4L3C2 et 4C2.L9-4L6C7

    RG : 9C3

  • #3

    Jackie (samedi, 03 janvier 2015 12:24)

    Bravo JC pour avoir trouvé la paire de 9 de la colonne 3.
    RG paire 7 L1 (L1C3 bleu). Contradiction avec le rouge. Second RG paires de 1 B2 (1 L1C6 bleu). Nouvelle contradcition avec le rouge. Dernier RG paire 2 B4 (2 L4C1 bleu). On va au bout sans problème.

  • #4

    Robert (samedi, 03 janvier 2015 14:35)

    Une autre façon d'envisager la solution que je donne plus haut est la suivante : RG sur la paire de 6 du bloc2, bleu sur L2C6, mais suivie d'une CMS sur le 7 de L9C6, opposée au rouge (invalide), qui conduit à une contradiction et valide en bleue le 7 de L7C6. La couleur bleue couvre alors la grille. Une couleur valide et deux contradictions pour situer le niveau (3) de la grille selon l'échelle que j'ai établie (voir mon site http://www.assistant-sudoku.com).
    Concernant la solution de JC, si une couleurs couvre la grille, il reste à montrer que l'autre est invalide. Pas évident et donc pas plus courte.

  • #5

    JC (samedi, 03 janvier 2015 15:10)

    Complément pour Robert :

    RG : 9C3

    L4C3=9 -> contradiction; L8C3=9 et fin à cause du XWing(4C38) préalable dans les techniques de base.
    Ou bien solution par croisement des couleurs puisqu'il n'y a qu'un seul RG.

    J'ajoute : comment est-il logiquement possible de limiter les techniques de base aux alignements et aux partitions de zone ? J'avoue là mon incompréhension totale et absolue! Cela est malheureusement vrai aussi dans les autres forums pour la majorité des joueurs qui n'arrêtent pas de se référer aux SSTS que je considère comme absolument obsolètes.

  • #6

    Gilles W (samedi, 03 janvier 2015 16:05)

    Quatre RG, excusez du peu:
    RG sur la paire de 7 de L1 (L1C3=7 bleu), contradiction sur le rouge.
    RG sur les paires 1/3 de L1 (L1C6=1 bleu), contradiction sur le rouge.
    RG sur L5C1=2 bleu, 9 rouge - contradiction sur le rouge.
    RG sur L7C9=7 bleu, 4 rouge - contradiction sur le bleu et fin.

  • #7

    Robert (samedi, 03 janvier 2015 17:04)

    Merci Jean-Claude. Effectivement il conviendrait de dire ce qu'on considère comme une technique de base, et quand a-t-on à faire aux techniques évoluées (ou expertes). Le x-wing, je suis pour, mais pas au-délà ! L'avis de Bernard quel est-il ?
    Enfin... SSTS... c'est quoi ?

  • #8

    Jackie (samedi, 03 janvier 2015 17:05)

    Gilles, ces quatre RG, globalement, ne prennent pas beaucoup plus de temps (s'ils en prennent plus) que si on résout la grille avec un ou deux RG. C'est donc une solution très acceptable. Il a été dit, ou plutôt écrit quelque part dans ce blog que le nombre de RG importait peu, et je crois que c'est vrai.
    Je suis d'accord avec JC, et j'ai écrit la même chose il y a quelques mois. J'évoquais à l'époque la possibilité d'utiliser des techniques simples comme le x-wing comme une technique de base. Comme les règles 1 et 2 de l'unicité, ou le BUG, et pourquoi pas le w-wing ou le cerf-volant, le x-wing, par sa simplicité et la facilité avec laquelle on le repère peut être utilisé au préalable, et c'est ce que fait JC.
    Il m'a semblé lire quelque part, toujours sur ce blog, que Bernard n'était pas opposé à cette manière de faire. Il a seulement ajouté que pour sa part il se limitait aux règles 1 et 2 de l'unicité pour résoudre ses grilles, mais n'interdisait nullement l'emploi des techniques que je mentionne plus haut. Après tout, c'est un plus pour le CV.
    Pour autant, je dois reconnaître que jusqu'à présent j'ai évité de me servir de ces techniques, mais plus pour m'astreindre à progresser en CV que pour autre chose, et il est vrai que pour les grilles de niveau 8 à 12 je ne pense plus à elle, ce qui ne veut pas dire que c'est bien. Il n'y a pas de dogme en la matière, et c'est bien le message passé par Bernard.

  • #9

    JC (samedi, 03 janvier 2015 17:38)

    SSTS ... : http://sudopedia.enjoysudoku.com/SSTS.html

  • #10

    Robert (samedi, 03 janvier 2015 18:15)

    Merci Jean-Claude, je suis aller voir la définition des SSTS. C'est selon moi bien plus que des techniques de base.
    Jackie, évidemment chacun fait comme il le veut et peut avec intérêt utiliser des techniques particulières dans le cadre des techniques de réseaux telles que le CV ou de la technique des pistes.
    Mon point de vue est, je crois, le même que celui de Bernard, à savoir proposer une technique qui ne demande pas de mémoriser autre chose qu'un principe simple applicable à toutes les grilles, à contrario des autres approches qui nécessitent une bonne expertise d'une multitude de "recettes".
    Dans l'exemple de cette grille par exemple, JC utilise un X-Wing pour poursuivre la construction de la bonne couleur. Un sudokiste qui ignore cette technique obtient le même résultat avec un "petit" CD, ce que moi j'appelle une bifurcation. Avec ces deux notions : CV et CD on fait toutes les grilles !

  • #11

    Bernard Borrelly (samedi, 03 janvier 2015 18:55)

    Il ne s’agit pas, dans ma réponse, de donner raison à telle ou telle personne à supposer que j’y suis autorisé, ce qui n’est pas le cas, non pas par amour du compromis, mais tout simplement parce que tout le monde est dans le vrai. Je m’explique. La méthode que je propose, comme celle de Robert, se suffit à elle-même pour résoudre toutes les grilles sans qu’il soit besoin de s’encombrer l’esprit des nombreuses techniques existantes. Pour ma part, je n’utilise pas autre chose que le CV et les deux premières règles de l’unicité, ainsi que le rappelle Jackie, pour traiter les problèmes de sudoku, et toutes les solutions présentées sur ce blog respectent ce principe.
    Pour autant, je ne vois pas de raison de contraindre ceux qui maîtrisent quelques-unes, voire l’ensemble des techniques dites évoluées à se contenter du CV s’ils savent marier avec bonheur cette méthode et ces techniques. C’est ce que fait JC à des degrés plus ou moins élevés selon les jours et en fonction du niveau des grilles.
    Reste le problème des techniques de base. Sont considérées comme techniques de base précisément celles évoquées par JC, et sur le fond, il n’a pas tort de considérer que c’est trop limitatif. Le x-wing est-il vraiment une technique évoluée ? C’est discutable, tant elle est simple, très facile à repérer et si pratique à mettre en œuvre. Pourquoi ne pas l’inclure, en effet, dans le CV ? Mais attention ! Jusqu’où peut-on aller ? Faut-il, comme Jackie le suggère, inclure les w-wing et autres cerf-volant ou gratte-ciel ? Pas si sûr. Ces techniques sont simples et, elles aussi, faciles à repérer (dans une moindre mesure au regard du x-wing). Il convient de rester prudent pour l’aspect suggestif qu’il y a derrière tout ceci. Ceux qui maîtrisent parfaitement quelques techniques évoluées comme celles-ci ou d’autres (xy-wing, xy-chain, voire les différents types de boucles) auront tendance à les considérer comme des techniques de base, ou du moins à les utiliser comme telles, alors que certaines d’entre elles ne sont pas si aisées que cela. Elles ne le sont que pour eux.
    Ma position est donc la suivante : pour ce qui me concerne, je continuerai à proposer des solutions exclusivement CV (qui inclut les règles 1 et 2 de l’unicité). Ceci aura le mérite de fournir régulièrement des exemples typiquement CV. Je pourrais, au besoin, sous forme de remarque, indiquer l’existence d’un x-wing et la simplification qu’il apporte à la résolution. Mais je m’interdis d’interdire. Ceux qui souhaiteront proposer des solutions mixtes, comme JC le fait depuis longtemps (il propose parfois les deux), pourront le faire sur ce blog et ils seront les bienvenus. Je rappelle que le CV est une méthode de résolution pour tous les sudokus et pour tous les sudokistes. Il peut donc être vu comme tel, et c’est mon cas, mais chacun est libre de voir en lui un outil de plus qui vient compléter une panoplie déjà fort riche, outil qui pourra être le recours ultime.

  • #12

    JC (samedi, 03 janvier 2015 21:29)

    Pour résumer ma pensée et pour que les choses soient bien claires ...

    Rappel ... La règle du Sudoku demande de placer un candidat dans chaque case de telle sorte que chaque chiffre de 1 à 9 soit présent une et une seule fois dans chaque zone. En corollaire, chaque zone doit contenir une permutation des chiffres de 1 à 9.

    Conséquence ... Il s'ensuit qu'il est inutile d'inscrire dans une case non résolue un chiffre qui ne fait pas partie des solutions possibles de ce chiffre ou d'une zone contenant cette case.

    En pratique ... La détermination de l'ensemble de ces candidats inutiles ou parasites se fait sans difficulté en utilisant le coloriage au sens large ou la technique des pistes (Techniques dites de base car en application directe de la règle de Sudoku...).

    Si le puzzle n'est pas résolu après les techniques de base, alors le coloriage au sens large ou la technique des pistes permet d'énumérer les solutions du puzzle et, par voie de conséquence, l'élimination des candidats qui n'en font pas partie.

  • #13

    JC (samedi, 03 janvier 2015 21:50)

    Un exemple d'application :

    Dans le puzzle d'hier, 02 janvier 2015, 11 candidats pour le chiffre 3 ne font pas partie des solutions du chiffre 3 ! Ce qui permet de justifier l'analyse du puzzle à partir des 3 (notamment 3B1, ... faisant partie d'une belle boucle d'ailleurs).