Mise à jour : 11/12/2017

 

Pour ceux qui souhaitent avoir accès à l'ensemble des grilles publiées sur ce blog depuis sa création, il suffit de suivre le lien ci-dessous :

 

www.coloriagevirtuel.fr

 

Ne pas se fier au commentaire, les grilles se situent plus loin. Il suffit donc de dérouler la page pour les trouver.

Nous invitons nos aimables lecteurs à visiter le site de Robert Mauriès à l'adresse :

Vous y découvrirez une méthode de résolution qui ne vous dépaysera pas par rapport au coloriage virtuel.

Le site top-sudoku est également susceptible de vous intéresser. Cliquez sur l'image.

Question de Jacqueline Lutier

Page 56: comment avez vous trouvé les chiffres verts ? je suis bloquée juste avant (les 4 et le1)

Réponse

C'est normal. On ne peut pas trouver ces chiffres (les 4 et 1) en plaçant les candidats. Il s'agit ici d'une grille en cours de résolution, ce qui n'est pas indiqué dans le livre. Ci-dessous, la grille avec les candidats avant toute recherche de solution.

Grille P56
Grilles P56.pdf
Document Adobe Acrobat 181.4 KB

Question de GB

Doit-on valider un candidat affecté des deux couleurs virtuelles à la fois ?

Réponse

Oui, et c'est aussi vrai indépendamment du statut de la couleur (générique ou virtuelle). En effet, si une couleur est validée, tous les candidats qui portent cette couleur le sont. En conséquence, un candidat affecté des deux couleurs est validé quelle que soit la bonne couleur.

A contrario, lorsque nous sommes sûrs qu'un candidat ne peut porter aucune des deux couleurs, il doit être éliminé.

Question de GB

Pour un réseau générique donné, la couleur virtuelle d'un candidat peut-elle être différente selon le point de départ ?

Réponse

Effectivement. Selon le point de départ, les candidats ne seront pas nécessairement affectés des mêmes couleurs virtuelles pour un même réseau générique. Ceci ne doit surprendre personne puisque, par définition, ces couleurs sont virtuelles, ce qui veut dire que nous ne sommes pas sûrs de leur existence. On notera que c'est un des moyens de trouver des candidats qui portent les deux couleurs, autrement dit de les valider.

Question de GB

Pour P4, je ne suis pas sûr de comprendre exactement ce que signifie les termes "Voit les deux couleurs". 

Réponse

Il faut raisonner en fonction de ce qui est expliqué dans les pages qui précèdent. Un candidat est toujours situé à la fois dans trois zones et dans une case. Quand on dit qu'il voit les deux couleurs, il faut l'interpréter de la manière suivante : le candidat voit dans ses zones deux candidats de même valeur que la sienne, les deux portant chacun une couleur différente, ou il voit un candidat de même valeur dans une de ses zones qui porte une des deux couleurs et un candidat de valeur différente dans sa case qui porte l'autre couleur, ou deux candidats de valeurs différentes dans sa case, chacun des deux affectés d'une couleur différente.

Dit autrement: un candidat qui voit deux candidats de même valeur que la sienne dans ses zones affectés chacun d'une couleur différente est éliminé, de même s'il voit une couleur dans sa case sur un candidat de valeur différente et un candidat de même valeur que la sienne dans une de ses zones, mais porteur de l'autre couleur. On l'éliminera également s'il voit les deux couleurs dans sa case, donc sur des candidats de valeur différente de la sienne.

D'une manière générale, si deux candidats d'une même case sont affectés chacun d'une couleur différente (peu importe son statut), les autres candidats de cette case sont supprimés.

Question de GB

On retrouve parfois les mêmes grilles dans des paragraphes différents, mais pas les mêmes couleurs virtuelles sur certains candidats, ou des candidats qui ont disparu, et tout ceci sans qu'on sache pourquoi. Est-ce normal ?

Réponse

Oui, et cette question rejoint celle de Jacqueline Luthier. J’aurais sans doute dû l’indiquer chaque fois. J’ai parfois retravaillé ces grilles pour qu’elles se présentent sous le meilleur jour, donc pour l’adapter au sujet présenté dans le paragraphe. Le lecteur ne doit raisonner qu’en fonction de la grille proposée sans se poser de questions relativement aux grilles précédentes, L’essentiel étant de comprendre l’explication fournie.

Si je m’étais astreint à expliciter toutes ces grilles, le livre aurait pris des proportions importantes, augmentant son coût de manière assez significative. Un autre choix était possible, celui de changer de grille à chaque exemple. Cela suppose un surcroît de travail considérable, alors qu’avec ces mêmes grilles, le lecteur peut constater qu’il existe de nombreuses façons de traiter un problème de sudoku ; il peut même s’exercer en les retrouvant ou en cherchant d’autres solutions.

Question de BB

Peut-on utiliser les techniques évoluées classiques dans le cadre du coloriage virtuel ?

Réponse

Bien sûr ! Pour les grilles de haut niveau, elles peuvent rendre de grands services. Par exemple, la règle de l’unicité permet de placer des couleurs virtuelles ou, mieux, d’en invalider une. Un X-wing, un XY-Wing, une XY-Chain ou une boucle, pour n’en citer que quelques-unes, débloque une situation compromise sans problème. En règle générale, je conseille pour les grilles de niveau 7 à 12/15, voire légèrement au-delà, de n’utiliser que le coloriage virtuel et son extension naturelle, le coloriage multiple. Dès qu’on atteint des sommets (niveau largement supérieur à 20), les techniques évoluées apportent un plus, mais elles ne sont pas indispensables. C’est une question de choix.

Question de Pierre Grandjean

En page 116 et 147, dans vos remarques pour les experts, vous faites appel au coloriage multiple... que je ne trouve nulle part. ... si vous pouviez m’éclairer... .

Réponse

Comme il s’agit d’experts, ils connaissent la technique du coloriage multiple, qui peut rendre de grands services pour des grilles très difficiles. Puisque la question m’est posée, je joins un court document que j’ai élaboré pour les lecteurs qui ne pratiquent pas cette technique et qui désirent se l’approprier dans le but d’aller plus loin dans la difficulté.

colm.pdf
Document Adobe Acrobat 262.8 KB
Solution.pdf
Document Adobe Acrobat 97.5 KB

Question de Bernard Descamps

À la page 56 dans le bloc 7, vous entourez le 8 (soit virtuel) en L8C1. À mon avis, dans ce bloc, il y a un lien fort entre les 8 de L9C3 et L8C1. Comme vous mettez le 5 en bleu générique, pourquoi le 8 ne serait-il pas également bleu générique ?

Réponse

En effet, le lien évoqué est un lien fort. Pour autant, il n’est pas possible de considérer que ce 8 est bleu générique, bien qu’en réalité on découvre plus tard en résolvant la grille que C’est le cas. En fait, la question soulevée est plus générale. Selon les configurations, ça ne fonctionne pas. Nous sommes actuellement en train de les étudier pour voir s’il est possible D’établir une règle permettant de repérer les cas où l’on peut les considérer comme générique à coup sûr. Quelques pistes sont à l’étude, mais il est trop tôt pour se prononcer. Dès qu’un résultat sera certain, je le communiquerai sur ce site.

Question de Bernard Descamps

Concernant P4, peut-on supprimer un candidat pris entre une couleur virtuelle et une couleur générique opposée ?

 

Réponse

Oui, car les chaînes de couleur sont fiables de bout en bout. Le statut de la couleur n’intervient pas. On peut donc supprimer les candidats pris entre deux couleurs génériques, deux couleurs virtuelles ou une couleur générique et une couleur virtuelle, à condition que ces couleurs soient opposées.

Question de Bernard Descamps

Lorsqu’un candidat d’une paire dans une case est affecté d’une couleur virtuelle, l’existence d’un lien fort entre les deux candidats de cette paire autorise-t-elle l’affectation de l’autre couleur virtuelle à l’autre candidat ? A priori non.

Réponse

En effet, on ne peut pas, sous prétexte qu’il existe un lien fort entre ces deux candidats, affecter l’autre de l’autre couleur. Rien ne prouve que ces liens forts appartiennent à ceux du réseau générique. N’oublions pas qu’il s’agit d’une couleur virtuelle, donc d’une couleur dont nous ne sommes pas sûrs.

Réponse question concernant le repérage virtuel/générique

À la suite d’une question posée par Bernard Descamps, je m’étais engagé à donner une réponse pour ce qui concerne la possibilité de requalifier dans certaines conditions (autres que celles décrites dans le livre) des couleurs virtuelles en couleurs génériques. Voir plus haut.

Cette possibilité existe, mais elle ne répond que partiellement à la question. Elle se traduit de la manière suivante :


Si deux candidats porteurs d’une couleur virtuelle opposée sont liés par un lien fort, alors on doit les considérer comme appartenant au réseau générique qui leur a donné naissance. Leur statut passe de virtuel à générique.


Ceci renforce la puissance du coloriage virtuel.

Question d'un lecteur anomyme

En utilisant le coloriage multiple dans le cadre du coloriage virtuel pour résoudre une grille de niveau 13 de chez Sport Cérébral, j’ai les deux couleurs du second couple qui s’opposent chacune à une des deux couleurs du premier couple. J’ai beau reprendre la grille, je ne trouve pas d’erreur. Est-ce normal ? Que faire ?

Réponse

Lorsqu’on emploie le coloriage multiple, on part d’une couleur du premier couple à laquelle on oppose une des deux couleurs d’un second couple. Ceci permet d’obtenir trois sources de suppression de candidats au lieu de deux. Il arrive parfois, en développant les réseaux virtuels (ou générique) que la seconde couleur du second couple se trouve elle aussi en opposition avec l’autre couleur du premier couple. Rien d’anormal. C’est même un avantage, puisqu’on dispose d’un moyen supplémentaire de suppression de candidats. Dans ce cas, on continue donc avec cet atout supplémentaire jusqu’à ce qu’on rencontre l’anomalie qui permettra de trouver la bonne couleur d’un des deux couples, anomalie qui débouche quelques fois sur la détermination de la bonne couleur de l’autre couple.

 

Question de Guy Lafrance (Canada)

Est-il normal d’affecter une couleur générique ou virtuelle sur tous les candidats de la grille qui peuvent l’être sans y détecter d'anomalie ? Que faire dans ce cas ?

Réponse

Oui. Dès lors qu’il est possible d’affecter une couleur générique ou virtuelle sur tous les candidats qui peuvent l’être, on doit en déduire que la chaîne complète de cette couleur (générique et virtuelle) est bonne, autrement dit, que c’est la bonne couleur. Cela revient à dire que la grille est résolue.

Il n’y a pas de raison de se priver de ce genre d’opération s’il est facile de prolonger le réseau jusqu’au bout. Il arrive plus souvent, notamment pour les grilles très difficiles, que l’on soit bloqué sur une des deux couleurs virtuelles, et que l’autre soit difficile à développer. Le mieux, dans ce cas de figure, est d’effacer les réseaux et de créer un nouveau réseau générique avec ses réseaux virtuels.

 

Question de plusieurs lecteurs sur l'extension du réseau générique

Peut-on être plus précis sur les nouveaux cas d'extension du réseau générique?

Réponse

Il s'agit des deux cas évoqués dans ce "Questions/réponses", cas qui ne figurent pas dans le livre parce que non démontrés au moment de l'imprimer et qui s'avèrent bien utiles. Plustôt que de longs discours, mieux vaut joindre le petit document ci-contre dans lequel figurent les explications requises.

Compléments extension RG.pdf
Document Adobe Acrobat 234.3 KB

Question de François Cordoliani vendredi 18 août 2017

D’abord un petit problème de forme, car on trouve successivement les 3 paragraphes suivants:
« Premier cas : exemple 1 »
« Deuxième cas : exemple 2 »
« Deuxième cas »

Ensuite un problème de fond dans le paragraphe « Deuxième cas ».
Je suis d’accord avec le résultat obtenu par extension du RG, mais je ne comprends pas sa justification, en particulier ceci :
« Le 7 situé dans la même case est rouge virtuel, ce qui signifie que ce 1 ne saurait être rouge ».

En coloriage virtuel on peut parfois obtenir 2 candidats de même couleur (générique ou virtuelle) en conflit direct (c’est-à-dire appartenant à une même case ou bien appartenant à une même zone et ayant la même valeur). On en déduit alors que cette couleur est fausse.
Donc pourquoi exclure d’emblée la possibilité pour le 1L9C6 d’être rouge ?

 

 

 

Réponse de Richard vendredi 18 août 2017

Ce que Bernard dit est, en fait, que le 1 de L6C4 ne peut pas être rouge. Il ne s'agit pas du 1 de L9C6.
Le 7 de L9C6 est rouge virtuel ce qui a pour conséquence que pour que le RV rouge soit bien installé il faudrait forcément un 1 rouge virtuel en L8C4 ou bien L9C4.

On a donc le 1 bleu virtuel de L6C4 qui voit le groupe virtuel rouge 1 de L89C4.
Le bleu ne peut donc pas être rouge et vice et versa.

On peut donc passer le 1 de L6C4 en bleu générique et le groupe 1L89C4 en rouge générique.

 

Réponse de Bernard Borrelly samedi 19 août 2017

Il y a en effet une erreur sur la forme, mais pas sur le fond. Toutefois, vos remarques montrent que cela mérite une petite clarification. Richard a formulé une réponse correcte, réponse à laquelle il convient de préciser que dès lors qu'un chemin d'installation est choisi pour un RV, il est indispensable d'en respecter la logique jusqu'au bout. C'est ce qui explique qu'on ne peut pas envisager dans ce cas de figure l'existence d'un 1 rouge virtuel dans la case que vous nommez. Enfin, le document a été repris et remplacé.

Question de BB portant sur les circuits de déblocage

Lorsqu'on utilise les circuits de déblocage, comment doit-on interpréter un candidat générique de la couleur opposée à celle dont on vient de déterminer la vraie couleur? Par exemple soient les couleurs vert et marron attribuées à ces circuits de déblocage. Supposons que le vert soit en réalité rouge, une des deux couleurs du premier couple, la seconde couleur étant le bleu. Que devient le générique marron ?

Réponse

La question est importante, car la réponse, une fois connue, donne des applications intéressantes. Le candidat générique de la couleur opposée à celle dont on vient de déterminer la vraie couleur - ici le rouge - ne peut en aucun cas être rouge, ce qui ne signifie pas qu’il est bleu. Le candidat générique marron, s’il n’est pas bleu, n’est pas rouge, c’est la seule certitude. Donc si ce candidat voit un candidat bleu dans les conditions imposées par le coloriage virtuel, il peut être éliminé, puisque dans ce cas de figure il ne porte aucune couleur du premier couple. S’il n’était pas générique, ce ne serait pas le cas.

Question de BB sur le coloriage multiple

Dans le cadre de l’utilisation du coloriage virtuel multiple, que se passe-t-il si une couleur générique d’un des deux couples prend une des deux couleurs de l’autre couple ? Le raisonnement est-il le même s'il s'agit de deux couples de couleurs indépendants, c'est-à-dire qui ne fonctionnent pas en configuration multiple ?

Réponse

Tous les candidats, génériques ou virtuels prennent cette couleur, ce qui permet de revenir à un seul couple de couleurs, autrement dit au coloriage virtuel classique avec extension d’un des deux réseaux virtuels. La pièce jointe l’illustre parfaitement. En effet, les 7 rouges virtuels situés respectivement en L4C4 et L9C2 font que seul le 7 marron générique de L5C1 peut prendre cette couleur. En conséquence, tous les candidats marron, génériques ou virtuels peuvent être affectés de la couleur virtuelle rouge (surtout pas générique). Cela revient à procéder à une extension du réseau rouge virtuel du premier couple de couleurs. Le vert disparaît, et il ne reste plus qu’à travailler avec le couple bleu/rouge qui, s’il ne permet pas de mener la grille à son terme, pourra de nouveau s’intégrer dans une configuration multiple (ou indépendante).

Le raisonnement est identique pour deux couples de couleurs en mode indépendant, ce qui est le cas de la figure contenue dans la pièce jointe.

Chgtcoul.pdf
Document Adobe Acrobat 98.0 KB

Le coloriage virtuel multiple et ses applications

Voici le document annoncé, document qu'on trouve aussi sur le blog.

Fusion config mult.pdf
Document Adobe Acrobat 1'022.0 KB

Question portant sur l'unicité de la solution

Guy (mercredi, 04 décembre 2013 23:50)

Pourriez-vous nous donner une grille en exemple pour démontrer votre propos sur les deux premières configurations de l'unicité ainsi que le placement de candidats virtuels que ça peut favoriser?
Merci!

Voici donc, ci-dessous, un petit document pour répondre aux questions posées. Nous restons disponibles pour toute question.

 

Bonne lecture.

Grilles à solution unique.pdf
Document Adobe Acrobat 441.5 KB

Pour que les choses soient bien claires, le coloriage virtuel, pour nous, doit se limiter à l’utilisation des principes édictés dans le livre présenté sur ce site et dans le document complémentaire sur le coloriage virtuel multiple. L’usage des deux premiers cas de la règle de l’unicité évoqués dans le document ci-dessus est conseillé à l’exclusion de toutes les autres techniques dites évoluées, et ceci, pour plusieurs raisons. Ces règles, qu’on a fréquemment l’occasion de mettre en application, sont dues à l’unicité de la solution, et de ce fait elles peuvent être considérées comme des techniques à part des techniques évoluées qui, elles, n’ont rien à voir avec le statut de solution unique. Il existe près d'une dizaine d'autres règles qui se rapportent à l'unicité. D'une pratique peu aisée, elles n'ont pas de valeur ajoutée pour le coloriage virtuel. Ces deux règles au service du coloriage virtuel classique et généralisé constituent un ensemble qui se suffit à lui-même pour résoudre les grilles, quel que soit leur niveau. Elles apportent un avantage réel lors de la mise en place des réseaux virtuels ou de leur extension, et ça reste vrai pour le réseau générique. L’usage des techniques évoluées est possible au sein du coloriage virtuel, mais nous considérons que ce serait dénaturer l’esprit de la méthode, que d’en faire un outil complémentaire systématique qui, de toute manière, ne simplifie pas la recherche de la solution.

 

Les circuits de déblocage (CD)

Il s’agit, dans le cadre du coloriage virtuel généralisé, de proposer une solution à la résolution des grilles les plus difficiles, c’est-à-dire lorsque tout a été essayé (coloriage virtuel classique, coloriage virtuel multiple) et qu’on est bloqué. Ce dernier volet du coloriage virtuel généralisé respecte en tous points les fondamentaux du coloriage virtuel, et leur mise en œuvre est identique à celle des réseaux génériques et virtuels. Naturellement, au regard du niveau des grilles concernées, la difficulté globale pour résoudre un problème de sudoku est élevée, mais elle n’est pas due à la mise en pratique de la méthode.

Parmi les exemples choisis pour illustrer l'efficacité du procédé et montrer ses mécanismes, vous trouverez la résolution de la fameuse grille Al Escargot.

Circuits de déblocage VD.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

Documents Coloriage multiple virtuel et CD

Un certain nombre de lecteurs nous ont fait part de leur difficulté à distinguer sur leur imprimante des couleurs. Nous avons donc repris les deux principaux documents (les seuls mis en cause) en repsectant les couleurs, mais en les nuançant. Le résultat sur notre imprimante est convaincant. Nous publions donc ici. Quelques modifications et précisions minueres ont été apportées ; elles ne changent strictement au fond.

Fusion config mult VD.pdf
Document Adobe Acrobat 963.1 KB
Circuits de déblocage VD.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

Le RGV (réseau générique virtuel)

Un RGV est un RG dont l’installation commence par un lien fort virtuel. On parle, dans ce cas, de RGVD, pour indiquer que ce RGV est direct, autrement dit que son point de départ est une couleur générique. Ceci se traduit par un RG à un seul élément au départ, ce qui ne change rien aux processus classiques de développement du RG et des RV (réseaux virtuels). Pour les RGV indirects, voir plus loin sur cette même page.


Un lien fort est dit virtuel quand le lien fort réel n’est pas encore identifié parmi un certain nombre de liens faibles dans la zone sudoku où est placé le point de départ du RG.

 

Cette possibilité supplémentaire offerte par le coloriage virtuel aide dans certains cas de figure à débloquer une situation ou tout simplement à avancer. L’exemple ci-dessous permet d’éclairer ces définitions et montre qu’on peut même résoudre une grille uniquement avec un RGV.

 

Se reporter au blog et plus précisément aux commentaires du samedi 23 août 2014 pour plus de précision.

EX1.pdf
Document Adobe Acrobat 276.0 KB

Question de PG portant sur l'élimination d'un candidat porteur d'une couleur générique

Comment traiter un candidat placé entre deux couleurs dont le croisement est censé l'éliminer, si celui-ci est porteur d'une couleur générique différente d'elles ?

Réponse :

La couleur est invalidée dans tous les cas de figure, que cette couleur soit virtuelle ou générique, et que l'élimination se fasse dans le cadre d'un croisement classique de couleurs ou par l'intermédiaire d'une configuration multiple (CMS ou CMD), et même par les CD. Voir exemple ci-dessous, tiré de la solution de PG.

SUPPPG.pdf
Document Adobe Acrobat 145.3 KB

Question inspirée de la solution proposée par Guy sur les RGV

Les groupes, tels qu'ils sont définis dans le livre à partir de la page 85, peuvent-ils être vus comme des RGV ?

Réponse :

Un RGV n'est pas autre chose qu'un candidat qui possède un lien fort avec un groupe de candidats (2, 3, 4..). Le cas des groupes évoqué dans le livre (le groupe contient 2 ou 3 candidats alignés) est un cas particulier d'un RGV, puisque dire qu'un candidat a un lien fort avec un groupe c'est dire en réalité que ce lien fort n'est pas encore identifié, mais que nous sommes sûrs qu'il existe avec un des candidats du groupe. Donc oui, le candidat qui possède un lien fort avec un groupe tel que défini dans le livre forme le point de départ d'un RGV.

Question de Nathalie

Peut-on utiliser la notion de RGV avec les CMS ?

Réponse :

Tout à fait ! C'est un moyen de renforcer l'efficacité des CMS et des CMD. Il est également possible d'utiliser les RGV avec les CD, puisque ces derniers ne sont pas autre chose qu'un RG, à vocation particulière, certes, mais RG tout de même. Alors avis aux amateurs.

Question de Jean-René

En reprenant un certain nombre d’exemples de grilles traitées sur votre blog par le coloriage virtuel, il m’est arrivé à plusieurs reprises de trouver des couleurs virtuelles différentes. Je suis parti d’un RG identique, y compris dans l’affectation des couleurs, mais, en choisissant d’autres chemins que ceux qui sont indiqués dans les solutions, j’ai affecté à certains candidats la couleur rouge, alors que l’exemple le donne pour bleu, et inversement. Pourtant je suis parvenu aux mêmes conclusions. Comment peut-on expliquer cela ?

 

Réponse :

Il est tout à fait normal de rencontrer ce genre de situation. Il suffit que vous soyez parti d’un autre candidat pour installer votre réseau virtuel, et que ce candidat soit de l’autre couleur. Ces cas ne se produisent que si les candidats concernés sont valides. En partant d’une couleur, on affecte le candidat de cette couleur (virtuelle), et en démarrant d’ailleurs avec la couleur opposée, on attribue de nouveau au dit candidat la seconde couleur. Le candidat porte les deux couleurs, il est donc validé. Reprenez les exemples auxquels vous faites allusion et retrouvez avec l’autre couleur les mêmes candidats.

Cacul du niveau intrinsèque d'une grille

Vous trouverez ci-dessous un commentaire sur le niveau intrinsèque d’une grille. Sur ce blog figureront désormais le niveau intrinsèque et le niveau généralement estimé par les publications ou les logiciels prévus à cet effet.

Niveau d'une grille.pdf
Document Adobe Acrobat 62.4 KB

Configuration particulière de RU1 signalée par Gilles W. Le RGVI ou RGV indirect.

Gilles W s’est interrogé sur l’exploitation possible par le coloriage virtuel d’une configuration particulière de la règle 1 de l’unicité. Robert Mauriès, pour sa part, apporte une remarque intéressante. L'ensemble débouche sur le RGV indirecte (RGVI), par opposition au RGVD (direct), voir plus haut sur cette même page. Vous trouverez donc ci-joint un court document explicatif sur le sujet.

Document explicatif sur le RGVI

ARGVI.pdf
Document Adobe Acrobat 342.2 KB

Les groupes en coloriage virtuel

Le 5 novembre 2017

A la suite de la suggestion de Guy de nommer les RG avec groupe(s) RGAG, voici le document sur les groupes revu et corrigé. Quelques autres corrections ou précisions ont été apportées au document.

Les groupes Ve 2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

Les réseaux génériques virtuels particuliers (RGVP)

RGV particulier.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

Ce document traite d’une extension de la notion de RGV. Il comble une lacune. En effet, le RGV (et RGVI, RGV indirect) jusqu’à présent, permettait d’identifier un second RV connaissant le premier à partir d’un RG (réseau générique) incomplet. Autrement dit, dont on ne connaissait qu’une couleur. Aujourd’hui, avec ce document, il devient possible d’identifier les deux RV à partir d’un RG incomplet, le premier RV n’étant plus "donné" au départ. De plus, les groupes sont inclus, ce qui élargit d’autant le champ d’action de ce nouvel outil. N'hésitez pas à poser toutes les questions que vous jugerez utiles sur le blog, que vous proposiez ou non vos solutions aux grilles proposées.

Les réseaux virtuels choisis  (13 février 2016)

RVC.pdf
Document Adobe Acrobat 2.0 MB

Il s’agit cette fois d’une approche inverse du Coloriage virtuel. Ce document explicite un outil de plus qui vient donc compléter la panoplie du CV. Vous pouvez apporter, si vous le souhaitez, vos commentaires ou poser vos questions à l’onglet "Blog".

Compléments sur les réseaux virtuels choisis (RVC) (15 avril 2016)

Compléments 1 RVC.pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Il s'agit de proposer quelques outils supplémentaires au Coloriage virtuel pour élargir les marges de manoeuvre des joueurs, mais aussi et surtout de donner le moyen de débloquer la situation, autant que possible, lorsque qu'il y a blocage ou un important déséquilibre entre les couleurs.

Mis à jour le 15 août 2017 suite à une remarque pertinente de Philippe.

Trois questions de Henri M portant sur les RVC

Question 1 :

Peut-on imaginer trois RVC en même temps ? Si oui, quid des RC et RF ? Comment gérer tout cela ?

 

Réponse :

Oui. On peut même aller beaucoup plus loin, mais ça devient vite difficile à "manier" et ce n’est pas très utile. En revanche, gérer trois RVC en même temps n’est pas inconcevable ni inutile. Il suffit de raisonner avec les RG. Le couple de couleurs RC/RF appartiendra toujours à un même RG quel que soit le nombre de RVC installés, donc aucun changement de ce côté. Le RC sera le résultat de l’invalidation de trois couleurs au lieu de deux, et le RF celui de la superposition de trois couleurs au lieu de deux. C’est la seule différence. De nombreuses superpositions de deux couleurs seulement se présenteront ; elles n’auront aucune signification (sauf s’il y en a beaucoup concernant les mêmes deux couleurs, cas qui méritera d’être analysé).

La gestion de trois RVC est donc identique à ce qui se pratique avec deux ; elle est juste un peu plus délicate. Si le RC est mauvais, alors le RF est bon et au moins un des RVC est valide. Si le RF est mauvais, nous pouvons éliminer les trois candidats générateurs et valider tous les candidats verts.

Reste à savoir comment, dans l’hypothèse où le RC est invalidé, gérer les trois RVC. La réponse est simple : ne sachant lequel des trois est le bon RVC, il n’y a plus qu’à valider les candidats marron et, soit effacer les trois RVC, soit réutiliser deux des trois en choisissant ceux qui semblent donner une meilleure suite pour la résolution de la grille (la solution RVC support/RVC d’appui avec un des trois RVC pourrait se révéler une bonne échappatoire). On peut aussi, après avoir éliminé un des trois RVC, en réinstaller un nouveau troisième. Dans tous les cas de figure, compte tenu du problème d’identification du bon RVC sur trois, on aura intérêt à veiller à obtenir le RF le plus conséquent possible, puisqu’en cas de RC mauvais nous n’aurons d’autre choix que de valider les candidats marron.

 

Question 2 :

Ne serait-il pas utile de conserver les RVC une fois les réseaux vert et marron bien développés ? Il me semble qu’on pourrait supprimer davantage de candidats.

 

Réponse :

Tant que l’on ignore qui du RC ou du RF est le bon réseau, on se trouve dans l’incapacité d’éliminer quelque candidat que ce soit en dehors de ceux qui voient le vert et le marron. Si le RC est invalidé, puis les candidats marron placés, il ne reste plus que les RV bleu et rouge à exploiter ainsi que leur RG dès qu’il est identifié. La question que vous posez n’a donc pas de suite. Il en est de même, bien évidemment, si le RC est bon et va au bout. Si le RF est invalidé, ce qui est rare, mais pas du tout impossible, et que le RC ne peut pas aller au bout, alors on place les candidats verts et on élimine les deux candidats générateurs.

 

Question 3 :

Il arrive fréquemment que les candidats générateurs des RVC soient opposés au RC. On pense alors aux CMS. Dans ce cas, n’est-il pas envisageable de supprimer des candidats comme on le fait pour les CMS, entre rouge et marron et entre bleu et marron ?

 

Réponse :

Non, surtout pas ! Les oppositions entre RC et candidats générateurs constituent le cas le plus général, vous avez raison. Mais il n’y a pas obligatoirement CMS. Il ne peut y avoir CMS que si le couple de couleurs bleu/rouge appartient à un même RG. C’est le cas s’il est prouvé que le RC est mauvais. Alors tous les candidats entre bleu (ou rouge) et marron peuvent être supprimés, en effet. Mais ça n’a pas de sens, puisque tous les candidats marron sont placés d’office, ce qui revient à éliminer ceux qui voient ces candidats marron.

 

Question de François Cordoliani portant sur les RVC 21 août 2017

Considérons l’exemple 1 du fichier RVC.pdf (13/02/16) page 4, première figure.
D’après le principe ci-dessus, le 9L1C7, en particulier, ne peut pas être rouge.
Or en page 6, première figure, ce 9L1C7 se retrouve marron, c’est-à-dire à la fois rouge et bleu, donc en particulier rouge.
N’y-a-t-il pas une faille quelque part ?

 

Réponse

Non, il n’y a pas de faille. Ce paradoxe propre au CV constitue le charme (et la difficulté) de la méthode. Vous n’êtes pas le premier à vous en étonner et ne serez pas le dernier. Ceci précisé, votre remarque est judicieuse dans la mesure où je n’ai pas mis le doigt sur ce cas. Vous avez raison, ces deux 9, selon la logique RVC, sont rouges et, comme vous le faites remarquer, seul le 9 de L1C9 (9 CG du RVC rouge) doit l’être. Il y a bien une anomalie, mais cette anomalie est à traiter comme les anomalies classiques du CV, c’est-à-dire que la couleur rouge n’est pas la bonne puisque deux candidats de même niveau portent la même couleur dans une même zone sudoku. Dans la logique RVC, et je l’indique en page 4, si la couleur n’est pas bonne, seul le candidat générateur doit être supprimé. L’anomalie que vous mettez en avant signifie que le 9 de L1C9 est à supprimer. La suite du processus RVC n’est pas remis en cause.

 

Compléments sur les RVC

Compléments 2 RVC.pdf
Document Adobe Acrobat 696.6 KB